AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Setsuko Kawada[Fiche Acceptée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Setsuko Kawada


avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 26/02/2008
Age : 25
Localisation : Allongée dans l'herbe sous la lumière de la pleine lune...
Qui suis-je ? Qui cherché-je ?
.rpgzone .rpghidden {visibilty: hidden; display: none;}.rpgzone:hover .rpghidden {visibilty: visible; display: block; position: absolute; width: auto!important;}.rpgcontent { position: relative; top: -150px; max-width: 250px; }.rpgbutton { url image= ('http://img140.imageshack.us/img140/8810/texthn.png')}.rpgcontent { url image= ('http://img140.imageshack.us/img140/8810/texthn.png')}

MessageSujet: Setsuko Kawada[Fiche Acceptée]   Jeu 28 Fév - 0:16

Nom : Kawada

Prénom : Setsuko

Sexe : F

Age : 16ans

Loisirs : Lecture, écriture, photographie

Année scolaire : troisième années

Orientation sexuelle : Bi (mais plutôt hétéro ^^)

Nationalité : Japonaise

Description physique :
Setsuko a de beaux cheveux ébènes mi-longs, (bien qu’elle préfère les avoir cours, un peu comme les garçons ^^) et de petits yeux bleus océan, quand elle est en colère, ceux-ci s’assombrissent tel la mer durant une tempête. Ils contrastent avec sa peau blanche comme la neige, elle est tellement pâle que, endormie, on pourrait croire qu’elle est morte. Cette jeune fille est plutôt grande et très mince, un vrai complexe pour elle. Garçon sur les bords, (pour causes : planche a pain et très mince) elle s’habille généralement avec des pantalons larges styles baggys. Ses ongles, son maquillage, ses habits tout est noir : elle aime faire ressortir la blancheur de sa peau.

Description psychologique :
Jeune fille très réservée, elle a peut-être peur des autres, pourtant elle n’en a pas l’impression. Elle ne sait pas se comporter avec c’est tout. Au premier abord, on la croirait inaccessible, froide... Pourtant ce n’est qu’une carapace qu’elle s’est formée au fil du temps, Setsuko est en faite très sensible, fragile mais surtout naïve (elle veut tout croire et faire confiance à tout le monde même si elle émet des réticences au départ ^^) ce qui lui a souvent posé des problèmes dans le passé. Un gros manque de confiance en elle la caractérise, elle ne peut croire que l’on puisse lui trouver quoi que ce soit de positif. Dans sa tête c’est simple, c’est une moins que rien, il n’y a pas grand-chose de bien, si elle-même le dit, les autres doivent penser ça au premier coup d’œil. Elle passe donc son temps à écouter et observer les gens sans vraiment les approcher, les évitant même. Bien que le fait d’être seule ne la gêne plus vraiment, il lui arrive de temps en temps de se demander ce que cela serait d’être entourée et aimée…

Autre :
Quand elle est gênée, triste ou en colère Setsuko joue avec ses doigts et se mord la lèvre inférieure. Un piercing orne son arcade gauche, un autre son labret droit. Elle a plusieurs tatouages : un sur le sein gauche représentant un cœur mi-ange mi-démon, une couronne de flammes autour de son nombril et un tribal qui lui prend tout le bas du dos.

Histoire :
Setsuko vivait avec sa mère. Un jour à la veille des grandes vacances son père, qu'elle n'avait pas revu depuis la séparation de ses parents, l'appela pour savoir si elle voulait passer les vacances avec lui. Toute heureuse elle accepta de revoir ce père qui lui avait tant manqué.
La semaine suivante elle arriva au "camping" selon son père... Mais peut on appeler un camping trois caravanes qui se courent après... Quand elle vit son père elle lui sauta au cou. Son père ne l'étreignit même pas la repoussant même. Mais elle fit comme si de rien n'était. Il lui présenta ses amis avec qui il partageait sa vie : Tomy, Paul, Guillaume et Jérémy. La moyenne d'âge était de trente ans, Setsuko ne se sentait pas du tout à sa place. Elle avait raison...
Au bout de quelques jours seulement les disputes avec son père ont commencé... Il la traitait comme une bonne et Setsuko s'y pliait voulant que son père soit fière d'elle. Ménage, repassage, cuisine, vaisselle etc. Elle faisait tout... Seulement n'étant pas habituée à ce genre de taches elle faisait souvent des gaffes et à chaque problème il devenait violent, il la ruait de coups jusqu'à s'être calmé, si Setsuko avait le malheur de pleurer ou de crier il continuait, la frappant encore plus fort. Il n'était pas rare qu'elle ne puisse pas se relever avant plusieurs heures...
Setsuko se sentait mal, elle n'arrivait jamais à satisfaire son père et se faisait tabasser tout les jours. Le soir après avoir débarrassé la tables des cinq hommes, elle attendait qu'ils soient couchés pour observer le ciel, laissant ses larmes couler...
Un soir, Tomy, un des amis à son père la surprit. Il s'avança vers elle, la redressa et la serra dans ses bras avec beaucoup de délicatesse, il lui chuchotait des mots réconfortants à l'oreille, il voulait qu'elle aille mieux, ce qui fit chaud au coeur de Setsuko qui se remit à pleurer de plus belle... Quand ses larmes cessèrent de couler elle regarda Tomy dans les yeux lui demandant de ne rien dire à son père, elle n'avait pas le droit de pleurer ni de se plaindre, elle le savait... Tomy lui promit de garder son secret et d'être toujours présent pour elle quand elle en aurait besoin...
Cette scène se reproduisit tout les soirs pendant une semaine, mais Setsuko ne pleurer plus tant que ça, elle parlait avec lui, riait. Elle se sentait bien. Malgré le fait que son calvaire continuait la journée, elle tenait car elle savait que le soir Tomy viendrait la réconforter.
Le dimanche soir, nuit de pleine lune, Tomy la rejoignit comme à son habitude, seulement il avait l'air mal a l'aise elle ne comprenait pas pourquoi, ce soir là Tomy lui avoua qu'elle lui plaisait beaucoup, il lui avoua qu'il était entrain de tomber amoureux d'elle... Setsuko ne savait plus quoi dire, ni quoi faire elle s'écarta de son étreinte les larmes aux yeux. Elle l'aimait également mais savait qu'elle ne pourrait jamais être heureuse avec lui elle lui dit donc qu'elle ne voulait plus le voir comme cela, que c'était la dernière nuit ou ils se verraient en cachette qu'elle était désolée et partie dans sa caravane pleurer encore...
Les jours passaient et Setsuko évitait tout contact avec Tomy, elle se referma sur elle-même petit à petit pour pouvoir supporter le traitement que lui réservait son père. Elle se mit à fumer pour se calmer, à boire pour pouvoir sourire et à se droguer pour oublier... Elle tenait relativement bien si l'on peut dire et se complaisait dans ses tares. Une nuit et une matinée puis elle rentrerait chez sa mère...
Seulement la nuit ne fut pas de tout repos. Aux alentours d'une heure du matin elle entendit un bruit dans sa caravane... Elle se dit que c'était un chat ou autres et voulu se rendormir. Elle aperçut la silhouette de Tomy dans l'encadrement de la porte de sa chambre, il avait l'air mal elle lui dit donc d'entrer et de s'asseoir. Ils commencèrent à discuter, il lui expliqua qu'il ne tenait plus qu'il l'aimait malgré ce qu'elle devenait et qu'il voulait être avec elle... Setsuko ne savait quoi répondre alors elle continua de lui dire qu'il n'y aurait rien entre eux. A force Tomy , s'énerva et lui dit que si il ne pouvait l'avoir pour la vie il ferait en sorte qu'une chose lui appartienne à lui et rien qu'à lui. Il la plaqua sur le lit l'empêchant de crier et de se débattre, il la viola sauvagement sur le lit rouvrant des plais que son père lui avait faites, Setsuko pleurer sentant une chose dégoûtante s'introduire en elle, elle avait mal, elle était dégoûtée, elle voulait mourir... Tomy se répandit en elle. Il se redressa et la regarda avec un regard haineux :
-" Je ne t'aurais pas, mais je t'aurais au moins prit une chose à laquelle tu tenais, le sang qui coule de ton sexe, ton signe d'innocence tu ne le mérites pas, tu n'es qu'une traînée et tu le resteras toute ta vie nous sommes tous d’accord là-dessus..."-
Setsuko se replia sur elle-même encaissant les paroles et les actes de l'homme qu'elle aimait, à ce moment précis elle se sentit vide, plus rien ne pouvait plus l'atteindre maintenant...
Elle fit ses bagages et partie du campement, elle ne pouvait rentrer chez sa mère après tous ça, elle voyagea longtemps dans plusieurs villes, toujours seule, ne rencontrant personne... Un jour elle entendit parler d'un pensionnat pas loin d'où elle se trouvait, elle pesa longuement le pour et le contre puis décida d'y aller, après tout elle n'allait pas passer l'hiver dans la rue...
Elle ne savait pas quoi faire de sa vie mais ce qu'elle savait c'était que les paroles de Tomy resteraient gravées en elle et marquerées sa conduite à jamais c'est dans cette état d'esprit qu'elle arriva devant la porte du pensionnat...

[a peur de la reaction de kasei au sujet de l'orthographe >< pas taper >< EDIT KASEI : Bah ça va , pas peur hey u_u !]


Dernière édition par Setsuko Kawada le Jeu 13 Mar - 19:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasei Ichijo

Admin
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 19/02/2008
Age : 25
Localisation : Dans le trou du cul du monde (L)
Qui suis-je ? Qui cherché-je ?
.rpgzone .rpghidden {visibilty: hidden; display: none;}.rpgzone:hover .rpghidden {visibilty: visible; display: block; position: absolute; width: auto!important;}.rpgcontent { position: relative; top: -150px; max-width: 250px; }.rpgbutton { url image= ('http://img140.imageshack.us/img140/8810/texthn.png')}.rpgcontent { url image= ('http://img140.imageshack.us/img140/8810/texthn.png')}

MessageSujet: Re: Setsuko Kawada[Fiche Acceptée]   Mer 12 Mar - 20:33

Fiche acceptée ( essaye de corriger tes fautes quand même u_u' , au pire , je te les corrigerais demain ... )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumenoryou.superforum.fr
 

Setsuko Kawada[Fiche Acceptée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume No Ryou :: Administration :: Registre :: élèves-
Sauter vers: